Rencontres littéraires

Faire la rencontre d’auteurs vivants et partager un moment avec eux ; découvrir l’œuvre d’un auteur à travers des textes mis en voix et parfois en musique par des comédiens, sentir les mots, les récits se déplier et déployer toute leur richesse ; ouvrir les espaces solitaires de lecture pour l’échange ou encore découvrir de nouveaux chemins de lecture, voilà ce que nous vous proposons à travers cette programmation de rencontres littéraires sur l’année, sur les bibliothèques du Couserans.

Les écrivains invités ou présentés, qu’ils viennent ou non enrichir une programmation spécifique (autour du polar avec Série Noire, dans le cadre de la semaine sur la Santé Mentale ou encore autour de la thématique Apprivoiser la montagne), ont tous été choisis parce que leur travail importe et mérite un éclairage particulier.

Ces rencontres sont conçues avant tout comme des moments conviviaux, alliant lectures à haute voix, échanges et dédicaces grâce à la complicité des librairies de St Girons.

Téléchargez le programme en cliquant ici 

 

Pascal Dessaint, Médiathèque de Seix, samedi 10 mars, 17h

Pascal Dessaint est un auteur de polar multi-récompensé. Il a publié 23 romans policiers ancrés dans l’époque actuelle. Depuis plusieurs années, ses livres dénoncent les crimes infligés à la nature en abordant quelques sujets brûlants comme les ZAD ou AZF. Un écrivain engagé qui préfère par humilité se dire « concerné ». Avant tout, ses romans sont admirablement ficelés, nerveux et… humains. Sans jamais user de redondances ou de recettes narratives invariables, Pascal Dessaint développe une œuvre singulière dans le paysage du polar. Dans le cadre de Série Noire

 

Benoit Severac, Médiathèque de Fabas, mardi 13 mars, 18h30

Benoît Séverac est auteur de romans et de nouvelles en littérature noire et policière adulte et jeunesse. Ses romans ont remporté de nombreux prix. Ils font la part belle à un réalisme psychologique et une observation fine et sensible du genre humain. Chez Benoît Séverac, ni bains de sang ni situations malsaines, l’enquête policière n’est souvent qu’un prétexte à une littérature traversée par des thèmes profonds et touchants, et une étude quasi naturaliste de notre société. Dans le cadre de Série Noire

 

José Rambeau, Médiathèque de Lorp-Sentaraille, mercredi 14 mars, 18h.

José Rambeau éprouve depuis l’enfance une grande fascination pour l’énigme de l’écriture, sans doute nourrie par les belles lettres que son père en blouse d’instituteur traçait sur les tableaux. Devenu psychologue et psychanalyste, José Rambeau a commencé son travail d’écrivain avec Montorgueil publiés aux éditions L’œil du Souffleur. Ce roman nous transporte dans l’esprit agité d’un gamin de Paris des années 1970. Si le quartier Montorgueil de l’époque du trou des Halles qu’il brosse ici avec fougue a bien changé, les terreurs enfantines demeurent – intemporelles. Dans le cadre de semaine sur la Santé Mentale

 

D’de Kabal, Médiathèque de Massat, mardi 10 avril, 20h

D’ de Kabal se définit avant tout comme un chercheur, un « entrepreneur de rêves », expérimentant les croisements entre les disciplines : musique, slam, écriture et  théâtre. Cet enfant du rap (ancien du groupe Kabal, compagnon d’Assassin), interroge de sa verve le monde d’aujourd’hui, il s’intéresse aux inégalités, aux obscurantismes, aux violences. Pourtant, engagés et déferlants, ses textes ne se départissent jamais d’intelligence, de finesse mais aussi d’une indéfectible tendresse. D’de Kabal a publié l’essentiel de ses travaux aux éditions L’œil du Souffleur.

 

Violaine Bérot, Médiathèque de Lorp-Sentaraille, vendredi 4 mai, 18h

Violaine Bérot a grandi dans les Pyrénées puis y est revenue en tant qu’éleveuse, pour enfin se consacrer à son travail d’écrivain. Elle a publié 7 romans, aux éditions Lunatique et maintenant aux éditions Buchet Chastel. Cette écrivaine discrète invente, dans un style dépouillé, taillé au plus près de son sujet, des histoires fortes que l’on garde longtemps en mémoire. Violaine Bérot a été accompagnée par Les Bazis, le lieu de recherche et de création des arts vivants du Volvestre, pour la mise en voix de son roman Nue, sous la lune. Lors de cette rencontre, elle réalisera une lecture toute en finesse, avant d’échanger sur l’ensemble de son travail.

 

Jean-Luc Nancy, L’intrus, par la Compagnie Nanaqui, Médiathèque de Fabas, mardi 25 septembre, 18h30

Jean-Luc Nancy est philosophe. Dans ses ouvrages, il s’intéresse tant à la politique, aux arts, qu’au corps et la façon dont nous l’habitons. Ses textes sont portés par une écriture ample et caressante qui est celle d’un écrivain. La Compagnie Nanaqui, en résidence de création aux Bazis, nous propose une plongée dans un de ses ouvrages, L’intrus publié en 2010, qui raconte la greffe du cœur qu’il a subi. Au-delà du récit sensible et poignant, s’ouvre une réflexion sur le devenir du corps médicalisé dans l’espace contemporain.

 

Djalla Maria Longa, Médiathèque de Massat, samedi 22 septembre, 18h

Djalla-Maria Longa a vécu les 16 premières années de sa vie en autarcie, entourée de ses parents et de ses sept frères et sœurs, sur les hauteurs de Massat, dans la montagne ariégeoise. De cette expérience incroyable, elle a tiré un livre, « Mon enfance sauvage», en 2011, qui a rencontré un franc succès. Depuis, elle poursuit son travail d’auteur avec 7 livres publiés qui empruntent au récit comme à la narration mais qui ne s’éloignent jamais trop des montagnes ariégeoises. Elle présentera sa dernière publication :  « En descendant de la montagne » qui poursuit le récit entamé avec « Mon enfance sauvage ». Dans le cadre d’Apprivoiser la Montagne

 

Charles Robinson, Médiathèque de Lorp-Sentaraille, Vendredi 9 novembre, 18h

Charles Robinson travaille dans quatre directions qui s’entrelacent : l’écriture, la création sonore, la littérature live, le numérique. Il explore la manière dont nous sommes au monde et en sociétés à travers ses romans et performances poétiques. Son dernier roman, Fabrication de la guerre civile (Le Seuil, 2016) clôt un cycle consacré à la vie dans une Cité de banlieue. La rencontre, en partenariat avec la structure de résidence toulousaine « Le vent des Signes », sera précédée d’une performance par l’auteur.

 

Elisée Reclus, par la Compagnie des Limbes, Médiathèque de Seix, samedi 1er décembre, 18h

Romain Jarry et Loïc Varanguien de Villepin de la compagnie des Limbes vous proposent d’entendre des extraits d’Histoire d’une montagne d’Élisée Reclus (1830-1905). Ce texte à la portée écologique du géographe et libertaire français paru en 1880, est un traité de vulgarisation géographique en même tant qu’une médiation poétique et morale sur la montagne. Ainsi nous tenterons de faire entendre, ce “poète géographe” qui n’a cessé de chercher l’harmonie entre l’Homme et la Terre. “L’homme est la nature prenant conscience d’elle-même”. Dans le cadre d’Apprivoiser la Montagne

 

Georges-Patrick Gleize, Médiathèque de La Bastide de Serou, samedi 1er décembre, 15h

Bien connu du public, Georges-Patrick Gleize est un écrivain incontournable en Ariège. Seize romans publiés qui empruntent à ce que l’on appelle communément le Roman de Terroir, que les lecteurs s’arrachent dans les bibliothèques. Professeur agrégé d’histoire, originaire d’Ariège, Georges-Patrick Gleize s’inspire de son étude des sociétés rurales et d’un attachement sentimental au pays natal pour inventer des histoires qui font revivre les luttes, les paysages, l’atmosphère des temps d’avant.

Dans le cadre d’Apprivoiser la Montagne

 

Partagez ce contenu